MYCOLERON ©
Guide mycologique du pays oléronais
Espèces rares
Famille

Espèce

Microscopie

Documentation

Amanita gracilior  Bas et Honrubia - Amanite gracile
nov 02 - Forêt des Saumonnards - Photo : Guy DUPUY
Très rare - Fin d'été - Automne
Les promeneurs de la forêt des Saumonards ne se doutent pas que ces champignons blancs qui naissent sur les chemins et sur les bas cotés d’un des endroits les plus fréquentés de l’île sont une des raretés de la côte atlantique : D’août à novembre ces belles amanites au chapeau ponctué de verrues et aux lames parfois d’un rose soutenu, qui n’ont souvent de gracile que le nom, représentent l’espèce la plus fréquente et la plus régulière sur un secteur d’environ un km2.

Pour aller plus loin...          Carte
De très nombreux exemplaires récoltés depuis 1994. Si certains correspondent tout à fait à Amanita gracilior var. belleioïdes Neville Poumarat, pour la plupart la description d’Amanita gracilior Bas & Honrubia convient parfaitement: Sur les mêmes stations la taille du stipe peut varier de 3 à 17cm, le chapeau de 3 à 12 cm de diamètre et la couleur des lames peut aller du blanc pur au rose saumon soutenu en passant par la couleur chair qui serait la plus fréquente.
Amanita boudieri Barla, printanière, et très semblable, présente elle aussi des variations de teinte des lames, allant du blanc au rose ochracé (Amanita boudieri var. beillei (Beauseigneur) Neuville Poumarat ) mais le caractère crémeux et fugace de son anneau ne permet pas la confusion avec Amanita gracilior à anneau membraneux et persistant.
Fiche créee le 01/01/2006
révisée le 05/02/2011
Réalisation scientifique: Guy DUPUY     >>> Contact
Mycoleron© 2005 Réalisation technique : François MARIE DIT ROBIN     >>> Contact
383 espèces - Dernière mise à jour le : 15 avril 2013
Administration (accès réservé)