MYCOLERON ©
Guide mycologique du pays oléronais
Espèces rares
Famille

Espèce

Microscopie

Documentation

Agaricus boisseletii  Heinem. - Agaric lie de vin
Photo : Jacques GUINBERTEAU
Très Rare - Automne
L’abondance des pluies en début d’automne est certainement un élément déterminant pour l’apparition de cette rare espèce des épaisses litières des vieux cyprès. Les années favorables on peut rencontrer en troupes parfois nombreuses sur quelques places ce champignon « spectaculaire », comme le qualifie son découvreur, Patrick Boisselet, surtout par son chimisme très particulier : chapeau recouvert de squames brun rose sale sur fond blanc, marge appendiculée, lames vîtes roses vineuses rougissant au moindre contact ; le pied muni d’un ample anneau membraneux grisâtre, recouvert en dessous d’une pellicule duveteuse blanchâtre rougit puis grisonne au moindre contact…ce qui donne à ce champignon un aspect vite sale et dégradé…

Pour aller plus loin...          Carte
Section : Sanguinolenti      Sous-section : Sylvatici

Agaricus babosiae, Agaricus benesii, Agaricus boisseletii, Agaricus cupressicola, Agaricus depauperatus, Agaricus impudicus, Agaricus langei, Agaricus padanus, Agaricus sylvaticus

(Modèle de classification des Agarics selon Luis Alberto Parra Sánchez : Voir ce modèle)

La révision de L.A. P. Sánchez facilite par le regroupement de certains taxons la détermination des espèces à fort rougissement.
Par ses petites spores (5,5 x 4,5 µm) et son stipe parfois clavé à subbulbeux notre champignon pourrait être nommé Agaricus sylvaticus.
Le fort rougissement suivi d’un rapide « noircissement » de toutes les parties du carpophore permet d’éviter cette confusion.
Fiche créee le 01/01/2006
révisée le 07/02/2011
Réalisation scientifique: Guy DUPUY     >>> Contact
Mycoleron© 2005 Réalisation technique : François MARIE DIT ROBIN     >>> Contact
383 espèces - Dernière mise à jour le : 15 avril 2013
Administration (accès réservé)