MYCOLERON ©
Guide mycologique du pays oléronais
Curiosités mycologiques en Oléron
Famille

Espèce

Microscopie

Documentation

Amanita phalloides var alba  Costantin & Dufour - Amanite phalloïde blanche
(Identification sous réserve)
nov 04 - Dolus d'Oléron - Photo : Guy DUPUY
Rare - Automne
La dangereuse Amanite phalloïde peut de présenter sous des formes presque blanches (voir certaines photos d’Amanita phalloïdes) ou totalement blanches : c’est le cas de cette récolte effectuée dans les bois de La Guinaliére (récolte P. Bobinet) en novembre 2004. On aurait pu penser à l’amanite printanière (Amanita verna)… au printemps ou à l’amanite vireuse (Amanita virosa) ou sa forme américaine de plus en plus courante) mais morphologiquement ce ne sont pas elles, et ces trois espèces tout aussi dangereuses n’ont jamais été récoltées sur Oléron.
Il s’agit très probablement d’A. phalloïdes var alba Costantin & Dufour, variété connue et décrite depuis…1895.

Pour aller plus loin...       Documentation    
L'dentification est sous réserve : N'hésitez pas à nous faire part de votre avis : Contact
Très probablement A. phalloïdes var alba Costantin & Dufour : cependant lors de la récolte aucun des exemplaires ne présentaient de fibrilles innées sur la cuticule, ni de chinures sur le stipe, caractères constants et permanents de l’amanite phalloïde et de ses variétés…d’autre part aucune trace verdâtre ou jaunâtre….48h après, des traces jaunes verdâtres et la marque des fibrilles sont apparues et sont très nettement visibles sur deux exemplaires (voir photos sur « suite et documentation » ci-dessous)…mais la surface du stipe reste non « chagriné » sans traces de chinures sur les 4 ex.…
Depuis plus d’un siècle beaucoup de discussions sur la position taxonomique à attribuer à ces formes blanches d’amanite phalloïde, comme le retrace si bien la remarquable révision de Neville et Poumarat (AMANITEAE…2004): notre récolte laisse apparaître une évolution que je n’ai retrouvé nulle part dans la littérature : Amanita phalloïdes f. albescens Roumeguére 1879 pourrait convenir mais l’évolution est inverse (décoloration par détersion et non apparition ), par contre Amanita verna var. tarda Trimbach 1972 conviendrait très bien (absence de vergetures signalées) mais Neville et Poumarat la synonymise avec la forme alba de Costantin et Dufour.
Merci de votre avis.
Fiche créee le 01/01/2006
révisée le 05/02/2011
Réalisation scientifique: Guy DUPUY     >>> Contact
Mycoleron© 2005 Réalisation technique : François MARIE DIT ROBIN     >>> Contact
383 espèces - Dernière mise à jour le : 15 avril 2013
Administration (accès réservé)