MYCOLERON ©
Guide mycologique du pays oléronais
Famille

Espèce

Microscopie

Documentation

Leucoagaricus macrorhizus  (Nocquin) ex Horak - Lépiote radicante
Photo : Guy DUPUY
Rare - Eté - Automne
L'aspect ébouriffé du chapeau est très caractéristique pour cette espèce. Ce champignon affectionne plutôt les lieux herbeux mais peut se rencontrer dans des milieux très divers avec néanmoins une préférence rudérale marquée. Comme son nom l'indique, son pied est souvent radicant.

Pour aller plus loin...         
En général, cette espèce possède une stipe fusiforme et radicant, mais ce caractère n’est pas toujours aussi marqué que le représente la littérature comme on peut le voir sur ces jolis exemplaires trouvés sur une bosse de marais, par ailleurs tout à fait typiques.
Leucoagaricus pinguipes (Pearson) M Bon, son sosie des sables, en général profondément enfoui ne présente pas ce caractère et certains pensent que Leucoagaricus macrorhizus et pinguipes seraient synonymes.
Guy Fourré signalait (Pièges et curiosités des champignons 1985) plusieurs cas d’intoxication légères dues à Leucoagaricus macrorhizus: Des essais de culture et de consommation ont confirmé cette forte présomption de toxicité.

Fiche créee le 01/01/2006
révisée le 06/12/2010
Mycoleron© 2005
Réalisation par:
Guy DUPUY     >>> Contact
François MARIE DIT ROBIN     >>> Contact

383 espèces - Dernière mise à jour le : 22 septembre 2021
Administration (accès réservé)