MYCOLERON ©
Guide mycologique du pays oléronais
Famille

Espèce

Microscopie

Documentation

Pleurotus eryngii  (De Cand.:Fr.)Quélet - Pleurote du panicaut, Doridelle
Oct 10 - Photo : Guy DUPUY
Commun - Printemps - Eté - Automne
Le pleurote du panicaut est une espèce saprophyte exclusivement liée au racines pourrissantes d’Eryngium, et se rencontre partout en France. Mais sur Oléron c’est «LE» champignon, et pour l’honorer on lui a donné le joli nom de «doridelle».
Le plus souvent recherché sur les dunes fixées sur tout le littoral, il est également courant sur les bosses de marais ou il pousse parfois en abondance.
Pleurotus eryngii possède un pied bien différencié pour un pleurote et le caractère décurrent des lames n’est pas toujours évident. Par ailleurs très polymorphe, on comprend qu’il puisse être parfois confondu avec Lepista panaeola, fréquent sur les mêmes secteurs herbeux, qui présente des guttules concentriques marginales caractéristiques et des lames adnées.

Pour aller plus loin...         
Sur Oléron « le » champignon c’est « la doridelle »…Mais attention, ce n’est pas si simple : Il faut distinguer la « doridelle des dunes », la vraie, qui est le « pleurote de panicaut » (Pleurotus eryngii), de la « doridelle des prés », l’argouane (Lepista panaeola) et de la « doridelle des bois » qui n’est autre que le tricholome en touffe (Lyophillum decastes)…..Et pour tout arranger il faut savoir que sur l’île de Ré la « doridelle » est inconnue mais « l’argouane » est très recherchée : Seulement ce n’est pas Lepista panaeola, mais…Pleurotus eryngii… Allez vous y reconnaître !!
Fiche créee le 01/01/2006
révisée le 06/02/2011
Réalisation scientifique: Guy DUPUY     >>> Contact
Mycoleron© 2005 Réalisation technique : François MARIE DIT ROBIN     >>> Contact
383 espèces - Dernière mise à jour le : 15 avril 2013
Administration (accès réservé)