MYCOLERON ©
Guide mycologique du pays oléronais
Famille

Espèce

Microscopie

Documentation

Leucoagaricus idae-fragum  Guinberteau, Boisselet et Dupuy 1998 - Lépiote framboise
Photo : Guy DUPUY
Très rare - Automne - Début hiver
Le simple promeneur a peu de chances de rencontrer cette magnifique espèce, nouvelle pour la science depuis 1998 et qui se tapit de la Cotinière à Chassiron (Ile d’Oléron -17) au milieu des denses fourrés des tamaris parfois au ras de la côte battue par les vents et les embruns chargés de sel: c’est sa niche écologique privilégiée, mais elle peut aussi naître en milieu plus ouvert sur la dune fixée parmi les tapis d’armoise maritime et d’Ephedra (raisin de mer), toujours à proximité des tamaris (et probablement sur d’anciens arbustes recouverts par l’érosion éolienne).
La couleur « framboise écrasée » du chapeau, puis si vous la dessablez, le long pied blanc ou rose vif, terminé par un bulbe en général aplati et agrémenté d’un anneau typique de leucoagaric, bordé de rose, ne laisse que peu de doute sur son identité… nous l’avons également rencontré sous cyprès (Boyard, le Douhet), sous une forme plus grêle.

Pour aller plus loin...    Microscopie     Documentation     Carte
Voici ce que nous écrivions juste après l’ouragan de 1999 :
"Découverte sur Oléron le 11 décembre 1996 (3 ex. Guy Dupuy), puis retrouvée le 30 novembre 1997 en présence de Jacques Guinberteau: Un an plus tard, après études, analyses, discussions et comparaisons avec les espèces proches à ce jour décrites, cette nouvelle espèce de champignon deviendra effective par la publication officielle dans le Bulletin trimestriel de la Société Mycologique de France, Tome CXIV, Fascicule 3, 1998, du LEUCOAGARICUS IDAE-FRAGUM, (fraise de l’Ida = framboise), la lépiote framboise, espèce nouvelle des dunes atlantiques.
J.A. Lacombe, en 1993, avait récolté en milieu sableux sous Juniperus dans l’arboretum des Barres (Loiret), un exemplaire d’un carpophore qui pourrait se rapporter à cette espèce.
P. Boisselet, en 1995, avait photographié sous cyprès dans la presqu’île de Quiberon un champignon que l’on peut également assimiler à cette nouvelle espèce : Ils furent associés à cette découverte, lors de sa publication.
Pendant 4 ans, les récoltes se sont multipliées : 3 ex. en 1996, 15 en 1997, 20 en 1998, 34 en 1999, pour 13 stations connues jusqu’à ce jour : 8 sur Oléron (17), 1 sur Ile de Ré (17), 2 à Quiberon (56), 2 à Saint-Brévin (44), confirmant la répartition de l’espèce et nous permettant de préciser d’une part ses biotopes de prédilection : litières de tamaris et de cyprès de lambert (Cupressus macrocarpa) sans que cela soit exclusif, comme le montreront les découvertes de 4 ex. début octobre en 1998 et 1999 dans les serres de notre ami P. Bourgois. Et d’autre part, l’extrême variabilité de taille, quel que soit le support: Les exemplaires toujours assez grêles sous Cupressus nous avaient incité à imaginer une « forme des cyprès », or plusieurs spécimens trouvés en 1999 sous tamaris ne dépassèrent pas 5cm de haut pour un diamètre de chapeau n’excédant pas 2cm et seront en tout point semblables. Malheureusement nos études furent brusquement entravées par l’ouragan Martin, fin décembre 1999 : Un petit exemplaire retrouvé le 9 janvier 2000...Et 1 à Belle-île en mer (56) le 9 novembre 2000, soit une 14ème station. Puis plus rien...Pour Leucoagaricus idae-fragum comme pour de nombreuses intéressantes espèces, il semblerait que l’excès de sel et les sécheresses chroniques d’automne aient sonné le glas de nos recherches...Pour combien de temps encore ?"


Pendant six années malgré des visites régulières, aucune récolte : L’influence du sel, passagère ou définitive semblait se confirmer quand en décembre 2006 nous retrouvions 2 jolis exemplaires, sur la station princeps. Depuis, plusieurs stations nouvelles ont été découvertes sur la côte ouest (sous tamaris) et une tout au sud, à Saint-Trojan sous vieux cyprés restés intacts. Par contre aucune récolte nouvelle depuis 1999 sur la côte est.
Fiche créee le 01/01/2006
révisée le 06/12/2010
Réalisation scientifique: Guy DUPUY     >>> Contact
Mycoleron© 2005 Réalisation technique : François MARIE DIT ROBIN     >>> Contact
383 espèces - Dernière mise à jour le : 15 avril 2013
Administration (accès réservé)